le druidisme

La religion de nos Ancêtres Celtes ne s'est pas éteinte, et ce parce qu'au travers des âges des hommes et des femmes ont su conserver et transmettre ce patrimoine merveilleux, parfois au péril de leur vie. C'est un fait suffisamment important pour qu'il soit rappelé ici, d'autant qu'il fixe d'emblée nos responsabilités.

La Voie du Druide est un cheminement en soi-même et vers le reste de la Nature. Nous y honorons le Sacré de la Nature. Nous y fêtons le Cycle des Saisons, en doublant les actions visibles d'actions subtiles qui, en nous-mêmes, constituent la véritable Initiation. Et bien sûr, nous travaillons à transmettre cette Tradition. Dans tous les Collèges Traditionnels, les Druidisants ont en commun de considérer et pratiquer cette Voie comme une Voie de recherches philosophiques et symboliques, et comme une expression religieuse, ce qui implique :




La bonne compréhension et l'adhésion à ce principe d'un nécessaire travail et d'une nécessaire quête à mener soi-même pour soi-même, sont des préalables à l'Initiation.

Basée sur une observation des réalités de l'Univers, la Philosophie Druidique est essentiellement non morale, au sens où les Druides ne veulent pas édicter de règles ou de codes moraux. Ceci n'est en aucun cas synonyme d'immoralité : la Voie Initiatique doit permettre à chacun de se fixer lui-même son cadre de comportement, ainsi que celui de sa famille, voire de son entreprise selon le degré de latitude qu'il y aura. La règle de vie que chacun pourra se fixer sera strictement fondée sur le respect des lois naturelles et des équilibres, dont les équilibres biologiques.

Le faste et le néfaste découlent des conséquences, à court et à long terme, des actes de chaque individu, de chaque groupe. L'acte faste est celui qui ne risque pas de troubler, à brève ou à lointaine échéance, les processus de la Vie sur terre et même dans l'Univers. L'acte néfaste est celui qui, directement ou indirectement, aura pour conséquence proche ou éloignée une perturbation grave dans le rythme de la Vie universelle. L'acte faste est harmonique, le néfaste disharmonique.

L'idée fondamentale de la Philosophie Druidique est que l'énergie et l'inspiration sont les sources de la Vie qui est en perpétuelle création. La Philosophie Druidique est trop profondément attachée à la liberté pour supporter d'encadrer l'humain, de l'enfermer dans un corset rigide de règles et encore moins de péchés et de dogmes. Mais ne croyez pas que tout soit acceptable ou tolérable...

Il n'existe donc pas de dogme druidique : coutumes et principes de vie ont été établis par une longue Tradition, ont été forgés au cours des siècles, et constitue la Tradition des Druides. Etre Druidisant, c'est faire sans cesse l'effort de vivre harmonieusement avec l'Univers et l'Incrée, honorer les Dieux et les Déesses, de tendre inlassablement vers la réalisation d'un humain debout dans le Cosmos, participer et respecter la Nature. S'y ajoute le respect de la Tradition elle-même : gratuité, transmission, enrichissement...

Conscient de sa Liberté, bien inaliénable, le Druidisant n'usera de ce bien qu'avec modération car il pratique la Tolérance et le Respect (tant qu'ils sont réciproques). La Tradition des Druides est une religion et une philosophie qui engagent à vivre un mode de vie transparent, à agir selon ses propres principes. Sans prosélytisme ni essais de conversion, la Philosophie Druidique engage l'humain à se réaliser lui-même pour atteindre la sphère de la spiritualité, cet éveil spirituel qui est le but de tout Cheminant.

Notre Liberté est le résultat de notre travail et d'une véritable prise de conscience, accompagnée de la transmission d'une Influence Spirituelle (Lignées Sacerdotales) : notre pratique druidique n'est donc pas New-Age, lequel fait le postulat inverse. La liberté personnelle implique que chacun est dans une continuelle situation de choix, qu'il faut s'exercer pour naviguer entre les écueils de la disharmonie, de l'orgueil et de la cruauté.

La Philosophie Druidique nous enseigne que toute créature, quelles que soient ses difficultés, ses erreurs parviendra fatalement et finalement à la Source Lumineuse de l'Esprit Impensable. Il ne peut donc y avoir de péché, de punition éternelle, encore moins de pêché originel. Les Druides estiment que l'Incrée, ne peut posséder l'orgueil de punir toute créature et de toute éternité. C'est par cette notion de liberté de choix que les créatures pourront finalement accéder à la Lumière Éternelle. Pour nous Celtes, cela doit être d'une puissante espérance et d'un immense réconfort, car cela signifie que chaque effort fait diminuer la puissance de ce qui divise, et accroît la grandeur du faste.

Ces quelques principes donnent une idée partielle de ce qu'est la Tradition des Druides. Mais c'est surtout une certaine éthique, une façon d'être et de vivre qui caractérise le Disciple des Traditions Celtiques. Sa doctrine n'est pas définie par ses paroles ou ses discours, mais par son exemple de tous les instants et de toutes les circonstances de sa vie. Sa vie est à l'unisson de sa spiritualité et de ses principes.

Le pendant de cette liberté de choix, c'est que chacun est pleinement responsable de ses décisions, et doit donc en assumer les conséquences. Mais n'est-ce pas en cela qu'on reconnaît les hommes ? N'est-ce pas en cela qu'il y a du noble et du guerrier en chacun de nous ? Aussi devons-nous, à tous les instants de notre vie, avoir pleinement conscience de nos responsabilités, envers nous-mêmes, envers ceux qui nous entourent, envers la Nature, afin que nos choix soient les plus respectueux possible. Aussi devons-nous, tout au long de notre vie, accroître nos connaissances et notre sagesse afin que ces choix et décisions soient le plus possible en harmonie avec nous-mêmes, avec nos proches, avec la Nature qui nous entourent.

La Voie Initiatique telle que pratiquée par les Druides est bien cela : grandir pour mieux se réaliser, apprendre pour se libérer de toutes contraintes et, libre, tendre le Divin dont nous sommes des émanations.

du travail de recherche, des études, des apprentissages ;

du travail sur soi pour intégrer au plus profond de notre être les "vérités" acquises par ce libre apprentissage, par nos propres expériences, par nos propres réflexions issues de nos recherches, le tout pour tendre vers l'éveil spirituel ;

du travail plus opératif, parce que sans l'action tout le reste ne serait que vain verbiage.

Vous pourrez trouver des compléments d'information sur la Tradition Druidique chez chacun de nos membres.

Ialos ar mor ET IALOS AR C'HOAT Lemovica Maen loar NEMETON CERESIOS ARUERNIIATIS IALON DRUENTIANON Breudeuriez Drouized Koad Brekilien

alliance druidique

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player